La vaccination du chiot chihuahua

Photo d'un flacon de vaccins et de l'aiguille
Flacon de vaccins

Le calendrier de vaccination du chien

La vaccination est une des armes les plus efficaces contre les maladies infectieuses.

Vacciner votre chiot Chihuahua permettra donc de le protéger contre plusieurs maladies pouvant être mortelles.

Parfois une seule vaccination ne suffit pas et nécessite des rappels à intervalles réguliers, d'où la nécessité de posséder un calendrier de vaccination de chien.

 

-2 mois1ère injection pour Maladie de Carré, Parvovirose, Hépatite contagieuse= CHP. Ce sont les vaccins essentiels (corevaccines). Ils concernent tous les chiens quels que soient leur milieu ou leurs conditions de vie

Cette primo-vaccination est faite à l'élevage en même temps que l'identification du chiot Chihuahua( puce)

 

-3 mois:  -2ème injection du CHP 

                      -Eventuellement Leptospiroses et Toux du chenil qui sont des vaccins optionnels ( non core-vaccines) mais fortement recommandés dans certaines situations où il y a un risque que votre chien soit contaminé par le microbe (Leptospiroses pour les chiens ayant une activité extérieure et Toux du chenil pour les chiens devant séjourner dans une collectivité)

                       -Eventuellement  la Rage: la vaccination contre la rage n'est pas obligatoire si vous restez en France par contre elle le devient dès que vous allez à l'étranger avec votre chiot Chihuahua. Elle ne peut se faire qu'à 3 mois révolu et nécessite une seule injection.Par contre, il faut attendre 3 mois et 21 jours pour aller à l'étranger.

 

-4 mois: 2ème injection pour la Leptospirose si vous avez fait une 1ère injection

                      3ème injection pour  Parvovirose, maladie de carré et Hépatite de Rhubarth

 

-1 an après: rappel du CHP, rappel de la Rage, rappel de la Lepto

 

-Tous les 3 ans voire plus: rappel du CHP (selon  le vaccin utilisé), rappel de la rage( suivant le vaccin)

 

-Tous les ans si nécessaire: rappel de la rage et de la leptospirose (préférer la L2 à la L4 qui a parfois des effets secondaires graves).

 

Télécharger
Protocole de vaccination des chiots
Classeur1 (1).xlsx
Feuille de calcul Microsoft Excel 8.2 KB

Un vaccin peut momentanément provoquer des effets secondaires bénins comme de la fièvre, de la fatigue, une inflammation locale. Ces effets sont normaux. Ils sont dus à la réponse immunitaire de l'organisme de votre chiot Chihuahua.

Il est recommandé de vermifuger votre chien 3 jours avant la vaccination.


 La WSAVA ( association vétérinaire mondiale des animaux de compagnie) recommande de vacciner tous les chiots en « primo-vaccination » contre les maladies universelles que sont la maladie de Carré, la Parvovirose et l'Hépatite de Rubarth. Notez que dans les pays où la rage canine est endémique, la vaccination contre la rage est également considérée comme universelle, même lorsqu’elle n'est pas exigée par la loi. 

 

Les principes de bases de ces recommandations sont :

 

    -Tous les animaux devraient être vaccinés pour les maladies dites universelles, et pour réduire l’administration globale de vaccins, chaque animal ne devrait être vacciné pour les maladies à prévalence géographique locale que si c’est nécessaire. Les vaccins ne doivent pas être administrés inutilement.

 

    -Après la primo-vaccination et le rappel effectués à 12 mois sur les chiots , la fréquence d’administration des vaccins dits essentiels ne doit pas être supérieure à une base triennale (tous les 3 ans) car la durée de l'immunité (ou DOI) est reconnue pour s’étendre sur de nombreuses années, parfois même durant toute la vie de l'animal. Le WSAVA définit les vaccins contre les maladies dites universelles comme « vaccins essentiels », et les vaccins contre les maladies à prévalence locale (du fait de l’emplacement géographique, de l’environnement local ou des lieux habituels de vie des animaux) comme « vaccins non essentiels ».

 

    -Le WSAVA stipule que la fréquence d’administration des vaccins essentiels ne doit pas être supérieure à une base triennale. Beaucoup de praticiens interprètent ce point par une vaccination systématique tous les 3 ans, ce qui est une mauvaise interprétation. Si le chien est déjà protégé contre les trois maladies universelles, la revaccination n’apportera pas une immunité supplémentaire, et il n’est donc pas nécessaire de re-vacciner tous les 3 ans.

 

    - Le WSAVA encourage et recommande l'utilisation de tests de titrage des anticorps. Il s’agit de prélever un échantillon sanguin sur le chien qui permet de vérifier la présence d'anticorps. La présence d'anticorps contre les maladies universelles indique que le chien est protégé, et que l’administration de vaccins essentiels n'est pas nécessaire

Télécharger
Nouveau protocole de vaccination
L'association vétérinaire mondiale des animaux de compagnie: WSAVA a publié des recommandations récentes à l’attention des vétérinaires et des propriétaires de chien pour assurer une protection efficace des animaux contre les maladies infectieuses tout en réduisant le nombre de vaccins qui leur sont administrés régulièrement.
Nouveau protocole de vaccination.pdf
Document Adobe Acrobat 169.8 KB

Les maladies contre lesquelles faire vacciner votre chien

Les vaccins essentiels: CHP

Ces 3 maladies font partie des vices rédhibitoires

La Parvovirose

 

Elle provoque des vomissements, une diarrhée parfois hémorragique et une déshydratation intense.

Il s'agit de l'une des causes les plus fréquentes de diarrhées infectieuses chez les chiots de moins de 6 mois.

La mortalité est elevée chez les chiots et le virus est très résistant dans l'environnement. Il peut y persister plusieurs mois ( voire plus d'un an) et n'est pas forcément détruit par les désinfectants

La parvovirose est une maladie particulièrement contagieuse.

L'hépatite de Rubarth

 

Elle provoque de la fièvre, des hémorragies et des troubles digestifs (diarrhées, vomissements), oculaires (la cornée devient blanche), hépatiques (jaunisse), nerveux et respiratoires. Elle peut entraîner la mort du chiot. Elle est devenue rare grâce à la vaccination.

 

 

La maladie de Carré

 

Elle provoque de la fièvre associée à des troubles nerveux (tremblements), digestifs( diarrhées, baisse d'appétit),

respiratoires( écoulement nasal, difficultés respiratoires) et oculaires( conjonctivite). La mort est fréquente.

La maladie sévit encore actuellement. En Europe des épidémies surviennent régulièrement. La vaccination systématique des chiots contribue largement à maintenir la faible fréquence de la maladie chez le chien.

 

 

  La rage   

 

Comme tout vaccin, le vaccin contre la rage n'est pas obligatoire en France.Seuls les chiens catégorisés doivent être à jour du vaccin;

Par contre si votre chiot Chihuahua est amené à voyager à l'étranger, le vaccin est obligatoire

Le vaccin contre la rage est aussi obligatoire pour votre chien en cas de séjour en pension, en expo.

Il n'est plus obligatoire pour aller en Corse, en Martinique et en Guadeloupe ou à la Réunion. Par contre il est demandé pour La Guyane et Mayotte.

 

Ces précautions sont prises car la rage est la seule maladie transmissible à l'homme chez qui elle est mortelle.

 

La 1ère injection se fait à partir de l'âge de 3 mois. La vaccination est considérée réglementairement valide au plus tôt 21 jours après la date de l'injection.

 

Les rappels ultérieurs sont réalisés selon le rythme fixé dans l'AMM.

- 1 an pour la majorité des vaccins disponibles sur le marché français( jour pour jour)

-tous les 3 ans maximum pour les vaccins Versiguard Rabies, Versican Plus L4R et Rabisin.

 

 


La leptospirose 

cette maladie est très mortelle. Elle se manifeste par une hépatite doublée

d’une grave insuffisance rénale. Elle est due à une bactérie

que l’on retrouve dans l’urine des rongeurs. 

                                                                           

- La piroplasmose : cette affection est transmise par les tiques ;

les globules rouges sont détruits par un parasite.

          Si votre chien contracte la maladie, il n’aura plus d’appétit, sera très fatigué, pris de vomissements et

ses urines seront très foncées. Il doit être soigné très rapidement

car il peut mourir de jaunisse et d’urémie.
       La vaccination se fait en deux injections, à un mois d’intervalle, dès l’âge de 5 mois. Elle sera inefficace si elle est pratiquée alors que le chien est déjà malade.

         - La toux du chenil :
comme son nom l’indique, la toux du chenil se caractérise

par une violente toux qui peut être très pénible pour les chiots et

que l’on rencontre essentiellement dans les élevages, les chenils et les pensions.
La vaccination contre cette maladie est obligatoire si

vous souhaitez faire garder votre chien dans une pension.